je l'ai !

Publié le par Violette et David

Ça y est ! J'ai mon permis côtiers. Certes, il n'est pas obligatoire à Wallis, mais je trouve cela plus prudent pour  les assurances, il faut être certain d'être couvert, on ne sait jamais. J'encourage tout de même toute personne venant à Wallis, à passer son permis en métropole. Les conditions d'apprentissage sont quand même meilleures. La galère ici, c'est d'apprendre le code seul et de solliciter la gentillesse de quelqu'un pour qu'il nous prête son bateau pour se faire la main et travailler les différentes manoeuvres. Un immense merci à Jeff qui a donné beaucoup de son temps et nous a mis à disposition son bateau.

Yannick l'a eu également et il a décroché également le permis hauturier (comme pour Nicole et Jeff) ! Félicitations ! Pour ma part je pense que je le passerai l'année prochaine. Je n'ai pas pu cumuler Niveau 2 théorique de plongée et hauturier, c'est beaucoup de travail. Maintenant nous sommes dans l'obligation de les appeler « Capitaine » !

 

 

Commenter cet article

Manu 27/07/2006 01:00

Bonjour chers collègues...et voisins
Nous sommes effectivement un peu voisin puisque nous sommes à Futuna. Votre blog est super et nous rappelle les dix jours que nous avons passés coincés sur Wallis avant de pouvoir rejoindre Futuna pour la première fois en fevrier de cette année. Sauf que vos photos sont ensolleillés alors que pendant notre étape la pluie n'a pas cessée. Voila si vous voulez connaître Futuna n'hésitez pas à surfer sur notre blog.
A bientôt j'espère.

emilie 23/07/2006 16:05

je ne résiste pas à l'envie de vous envoyer cette grande nouvelle commençant aussi par JE L'AI !
Je suis reçue au concours de professeur des écoles sur l'académie de Rennes!! J'entre en septembre à l'IUFM de St Brieuc. C'est la grande nouvelle pour nous de cet été, fini les tracas anpe, assedics et autres angoisses quant à mon avenir professionnel... Voilà depuis vendredi soir Mickaël est en vacances et pour une fois qu'on en a en même temps on compte bien en profiter. Gros bisous à vous deux, on pense bien à vous malgré la distance.