La part secrète

Publié le par Violette et David

Oui, difficile de témoigner au sujet de notre travail à Wallis. C’est notre jardin secret. Nous ne parlons jamais de boulot tout simplement parce que ce n’est pas la vocation du blog. Et si nous le faisions, nous n’en sortirions pas. Nous concevons la rédaction de ces articles comme une détente et un bon moyen pour se vider l’esprit après une journée de travail.

Sachez que le travail est tout aussi intense qu’en métropole, avec les palmiers en plus. Mais parfois les conditions sont difficiles : 30° avec 28 élèves et un taux d’humidité de 90%, sans climatisation ! On revient trempé et épuisé.

Dans tous les établissements, il y a 5 heures de cours le matin (début 6h45 pour les plus matinaux) et 3h l’après-midi. (4h pour le lycée, en commençant à 13h).

 

Les élèves et les enseignants ne bénéficient pas de cantines scolaires dans leurs établissements ; alors, commence la course pour ceux qui ont des enfants : aller les chercher à l’école après le travail, rentrer faire à manger, un brin de vaisselle, et le plus souvent on repart dans le sens inverse. Aux dires des collègues et amis, c’est assez pesant.

 

Un gros avantage, c’est la proximité des établissements par rapport aux domiciles, je vous rappelle que Wallis fait environ 17km de long sur 9km de large.

 

Néanmoins le week-end, 10 minutes de voiture et nous voici à la marina, 15 minutes plus tard nous sommes sur le lagon en direction des îlots : on oublie les tracas de la semaine.

Commenter cet article

David 23/05/2008 14:47

Ah une bonne cantine avec les copains et les copines...

Laure 23/05/2008 06:43

Je découvre votre blog avec plaisir car j'aime bien m'évader par l'intermédiaire d'internet, à défaut de le faire vraiment...Juste une remarque au sujet de la cantine : il n'y a pas qu'à Wallis qu'il n'y en a pas, moi j'étais scolarisée dans une école où j'amenais mon casse croute tous les jours, une bonne vieille école de campagne avec peu de moyens!A bientot!