Nos impressions sur Wallis... (Les parents de David)

Publié le par Violette et David

Et oui, comme dit David dans son dernier article, nous avons passé un séjour formidable, d'abord à Wallis où nous avons été reçus avec une extrême gentillesse par tous leurs amis "papalagnis" et Wallisiens, et nous profitons de ce petit mot pour tous vous remercier de votre accueil si chaleureux qui nous a vraiment très touché.

 

Quand à Wallis, que dire de cette île pour ceux qui ne la connaissent pas, et bien avant tout sauvage et authentique, c’est ce qui la définit le mieux, puisqu'elle n'a pas été défigurée par le tourisme. La végétation est très tropicale et luxuriante, et bien qu'en période hivernale, les fleurs et les fruits sont toujours présents. L'île comme David et Violette l'ont déjà dit est petite et il y a 2 axes principaux qui la traverse du nord au sud, la côte Ouest, est très peu habitée, mais sur le reste de l'île les maisons sont disséminées un peu partout avec quelques petits regroupements et une petite agglomération Mata-Utu, la capitale. Les Wallisiens sont très chaleureux et c'est toujours avec un grand sourire qu'ils vous disent bonjour et vous saluent d’un geste de la main quand vous les croisez en voiture ou à pieds.

 

Wallis étant avant tout une île, grâce au bateau de Violette et David, nous avons pu profiter du lagon et de ses îlots ou il fait bon s'arrêter pour passer la journée, faire de la plongée et découvrir une grande variété de coraux et de poissons tropicaux, comme dans un aquarium géant. Nous avons croiser la route d'une raie et une famille de dauphins est venue jouer avec le bateau, et surtout nous avons pêcher et avons connu la joie d'avoir un poisson (un gros) au bout de la ligne et le plaisir à le ramener à bord après s’être bagarré avec lui, et enfin le savourer tout frais le soir même, cru ou cuisiné (merci Violette).

 

Après Wallis, nous avons visité la Nouvelle Calédonie, là ce qui nous a surpris, c'est que l'on ne retrouve plus la végétation de Wallis, l'île ressemble plutôt à des coins du midi avec un peu d'arbres tropicaux. Nouméa est très moderne comme ville, on peu y trouver toutes sortes de magasins (contrairement à Wallis), certaines enseignes très connues y sont d'ailleurs implantées. Mais dès que l'on s'éloigne de la capitale, on peut se rendre compte que l'île est peu peuplée et les habitations sont souvent regroupées auprès de quelques villes qui seraient pour nous en France, plutôt des villages, d'ailleurs les habitants de NC appelle "la brousse" tout ce qui n'est pas aux abords de Nouméa.

L'île à vraiment deux visages, l'Ouest avec ses plaines aux allures de Far West et l'Est ou l'océan baigne les montagnes avec des paysages sublimes. Et l'on a pu s'apercevoir qu'en dehors de la capitale le reste de l'île est encore attaché à ses traditions ancestrales (nuit mémorable dans une tribu...)

 

Quant à l'île des Pins, c'est vraiment comme on le dit partout une "île paradisiaque", qu'il ne faut pas manquer de visiter. Pensez à faire une halte chez Kougny, sur la plage de la baie d'Oro, pour déguster des langoustes gratinées au feu de bois, les pieds dans le sable. (Une langouste et demie par personne…).

Nous remercions vivement Violette et David pour tout ce qu'ils nous ont fait découvrir, nous avons partagé avec eux des moments inoubliables qui nous donnent une seule envie,… y retourner…

Publié dans La famille

Commenter cet article

david et violette 30/07/2007 21:22

merci beaucoup, mais tu prépares ton arrivée à Wallis ? Tu as fait une demande ?

liliane bonnet 29/07/2007 11:18

Bonjour à tous,Merci pour ces photos qui me transportent vers un ailleurs idéalisé. Tou cela transporte l'imaginaire, votre témoignage, les photos, autant de désirs exacerbé de traverser le monde. On verra... Bravo!!